A propos de la vidéo-scénographie :

" Je comprends les spectateurs parfois lassés de se faire imposer de l'image vidéo sur une scène de théâtre. Cette position n'est pas une pure provocation. Pour HOME, le rien ou le presque rien des images sur le texte vient d'un travail de funambule de toute l'équipe se glissant dans une écriture de l'humilité passionnée, de la violence d'une sensibilité radicale, du double sens de la parole et des gestes entre l'équivoque de ce qui est dit par l'un et ce ce qui est entendu par l'autre dans des phrases courtes et simples qui se percutent les unes aux autres comme un ballon de rugby entre des physiques désespérés, caustiques et drôles. Pour accompagner la radicalité de cette humanité démunie qui résonne comme un solo de trompette dans une atmosphère métaphysique hilarante et tragique, une matière diffuse à peine visible, tantôt en mouvements continus et imperceptibles, tantôt arrêtée, rend compte du déroulement de cette journée qui rassemble toute la fragilité de ces êtres. L'abstraction visuelle née d'un mélange impalpable - tantôt nuages, tantôt fumées ou encres - se renforce avec le personnage satellite d'Alfred qui projette la folie de son univers sur les voiles métaphoriques des bateaux invisibles du décor de cet îlot de solitudes tendues en triangles inversés ou bras de camisoles, avant que les improbables ombres projetées des bambous d'un parc, jardin public de l'émotion populaire, ne viennent clore cette montée en puissance dramatique pour laisser ces comédiens acrobates d'une vie intemporelle et poétique seuls face à leur dignité."

Pour HOME de David STOREY, du 13 au 24 janvier 2015 au Théâtre de l'Iris de Villeurbanne, Pascal Gaze, réalisateur.

1970 Création de la pièce au Royal National Theatre à Londres avec John Gielgud et Ralph Richardson De toutes celles que David Storey a écrites, elle est la plus intemporelle et la plus radicale dans son mode d’écriture.

Romancier, poète, auteur dramatique et scénariste, David Storey est né le 13 juillet 1933 à Wakefield dans la province anglaise du Yorkshire. Sorti du lycée de Wakefield à dix-sept ans, David Malcolm Storey signe un contrat de quinze ans avec le club de rugby à XIII de Leeds et décroche une bourse à la Slade School of Fine Art de Londres. Lorsque le conflit entre le rugby et les études devient intenable, il rembourse les trois quarts de la somme perçue lors de son recrutement et Leeds le laisse partir. Son premier roman This Sporting Life remporte un important succès et fait l’objet d’une adaptation cinématographique dont David Storey écrit le scénario et les dialogues. Il raconte l'histoire d'un joueur de rugby professionnel et de sa liaison avec sa propriétaire, veuve. Ce film, réalisé par Lindsay Anderson, remporte la Palme d’or au Festival de Cannes en 1969.

1972 Mise en scène de Claude Régy avec G. Depardieu, M. Lonsdale, Tatiana Moukhine et Pascale de Boysson.

(La pièce sera reprise par Chantal Morel en 1981, en 1986 au Théâtre de la Tempête, puis en 2012 au Théâtre Nanterre-Amandiers.)