CARNET DE VOYAGE (8) Damien

Jeudi 24 août

C’est un nouveau départ ! On est tout propre, mais déjà fatigué. On a l’impression de n’avoir pas filmé grand chose d’utile depuis le début. On ne sait pas trop ou l’on va, les contraintes des bagages et du stop ne favorise pas forcément les rencontres et l’improvisation donne des images qu’il est difficile de travailler correctement. Je ne sais pas ce que tout cela donnera… Lorsqu’un film est esthétique, le fond peu être pendant un certain moment un peu creux, ce n’est pas très grave. Comme dans Easy-riders ou les dialogues ne sont pas terribles et les actions non plus, mais le désert offre des images sympas. Dans le cas d’un film à l’image moins travaillée, c’est l ‘émotion qui prime et la dynamique de l’ensemble (un peu comme dans le film western) mais pour l’instant, on essaye de faire du contenu sans qu’il y ai de l’émotion (à part avec Marie) et on ne peu pas donner l’image que l’on voudrait vu les conditions. Ce n’est pas rassurant.

Nous prenons le train direct pour Paris, nous dormons chez des amis d’Arnaud. C’est une petite famille avec deux petites filles adorables et timides.

Ajouter un commentaire

Le code HTML est affiché comme du texte et les adresses web sont automatiquement transformées.

La discussion continue ailleurs

URL de rétrolien : http://www.leblogdepascalgaze.com/index.php?trackback/65

Fil des commentaires de ce billet